SANCTUAIRES SPORT NATURE
Sanctuaire de San Giovanni

Sanctuaire de San Giovanni d'Andorno


Les dimensions monumentales, les caractéristiques des voies d'accès qui dénotent une très forte signification dévotionnelle, ainsi que les qualités formelles d'ensemble et les fonctions civiles et religieuses qui se sont développées au cours de plus de quatre siècles d'histoire, font de l'hospice-sanctuaire de San Giovanni Battista un complexe architectonique et environnemental à l'évidente empreinte communautaire.
Ses formes actuelles sont l'aboutissement d'un long travail commencé au cours des premières années du XVIIe siècle et qui s'est prolongé jusqu'aux premières décennies du XXe siècle; elles sont le résultat du travail de générations d'habitants de la vallée, de la générosité de nombreuses personnes qui donnèrent à l'Hospice une partie de leur fortune et de l'intuition de ceux qui, convaincus de la valeur de la solidarité, de l'instruction et de l'union entre les habitants, en firent un lieu de référence morale et civile pour toute la population et pour les institutions publiques de la Vallée.
La volonté populaire assigna à un Conseil d'Administration représentatif de toutes les Communes, d'amples pouvoirs de décision et de gestion sur un territoire assez vaste qui comprenait des fermes, des pâturages de montagne, des prés à faucher et des bois afin de permettre à l'Institution de vivre en autarcie et de réaliser ses propres objectifs sociaux. La neutralité et le caractère extraterritorial du Sanctuaire sont encore plus marqués par son emplacement, décentré le long de l'antique parcours qui menait à Oropa, et par le tracé de la limite communale entre Campiglia Cervo et San Paolo Cervo, qui divise en deux la place et sépare l'édifice du rectorat de l'église en passant dans l'axe du tunnel Rosazza datant du XVIIIe siècle, selon un choix d'universalité et de dépassement des divisions municipales terriennes toujours latentes.
L'église (construite entre 1602 et 1606 sur l'antique sacellum du saint précurseur) agrandie par la construction de la sacristie et du chœur sur un dessin de l'architecte Bernardo Vittone et surélevée en 1742, représente le cœur de tout le complexe. Au cours des siècles suivants, d'autres édifices ont été construits pour donner au sanctuaire son actuel aspect d'ouverture vers la vallée. En 1608 furent réalisés le rectorat et une auberge pour accueillir les pèlerins. En 1680, Carlo Emilio San Martino di Parella, marquis d'Andorno, fit construire, sur le côté est, le grand édifice par lequel on accède à l'hospice qui, en 1713, grâce à une donation du notaire Giovanni Battista Accati, devint le siège des écoles unifiées de la Vallée puis un collège pour garçons qui fut fermé en 1935.
En 1718, d'après un projet de l'entrepreneur Tommaso Romano, l'auberge fut agrandie par un nouvel édifice servant de demeure aux religieuses et employé pour accueillir les pèlerins et les exercices spirituels. En 1766 le côté nord fut complété par la création d'une aile qui rattacha l'église à l'auberge.
Vers la fin du XIXe siècle commença un travail de terrassement de l'esplanade inférieure qui présentait jusqu'alors une pente presque constante du portail au parvis de l'église ; c'est ègalement à cette époque que le grand escalier et les deux niveaux actuels furent réalisés.
Ce n'est qu'en 1934, quand l'activité de l'école et du collège touchait à sa fin que Roberto Martinazzi de Quittengo fit une donation qui permit de construire la salle de gymnastique et d'agrandir l'esplanade inférieure.
Tout près, au sein d'une magnifique hêtraie, ont été réalisés à différentes époques, le cimetière du XIXe siècle et le beffroi ("campanun"), construit en 1740 sur un précédent clocher datant de 1635; celui-ci, construit à quelques pas de l'église, fut édifié sur une petite hauteur orientée vers la Vallée pour permettre au son de la cloche d'être entendu par toutes les bourgades. La cloche, fondue en 1764, est l'une des plus importantes du Piémont par ses dimensions et son poids (16 quintaux).
L'église a une seule nef, avec quatre chapelles latérales, deux sur chaque côté, dédiées aux parents du précurseur (sainte Elisabeth et saint Zacharie) et à ceux de Jésus (la Vierge Marie et saint Joseph); elle est couverte de deux voûtes ogivales et d'une coupole et contient des œuvres intéressantes de quelques-uns des meilleurs artistes et artisans biellais et valsésiens du XVIIIe siècle: les peintres Fabrizio et Bernardino Galliari, Antonio Cucchi, les ébénistes Carlo Francesco Auregio et Pietro Antonio Serpentiero. La pierre locale fut largement employée mais également le marbre blanc provenant de la carrière du Mazzucco située sur le territoire de Rassa (Valsesia) qui fut adopté pour la construction des architraves, du sol et des bénitiers dont l'un date de 1585.
La fontaine caractéristique à la vasque octogonale ("Burnel"), posée sur un pilier central fut réalisée en 1789 et déplacée pour assumer sa position centrale actuelle, en 1934, lorsque l'esplanade fut agrandie.

 

MESSES
Mardi à vendredi 16h45 ;
Samedi 16h00h;
Dimanche 11h15 / 16h00;

BAR - RESTAURTANTS - HOTELS
• Albergo San Giovanni: Tél.+39 015 60007
• Ostello San Giovanni: Tél.+39 015 60007
• Ristorante San GiovanniTél.+39 015 60007

INFORMATIONS
Atl - siège de Biella
P.zza V. Veneto, 3
13900 Biella
Tél. 015/351128
Fax 015/34612
Email: info@atl.biella.it

Web: www.santuariosangiovanni.it


Località: Provincia di Biella - Valle Cervo - Campiglia Cervo 
Altitudine: 1012.0 m.
Tipologia: arte e cultura - religione - architettura - beni culturali - santuario 

Contatti:
San Giovanni


Destination: Provincia di Biella - Valle Cervo - Campiglia Cervo
Altitude: 1012.0 m.
Type: Art-Culture - Lieu de culte - Architecture - Biens culturels - Sanctuary

Contacts:

San Giovanni